Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by in Infos en plus

Le Collectif Alpha de Molenbeek

Le Collectif Alpha de Molenbeek

En Belgique, on estime qu’un adulte sur dix éprouve des difficultés à lire, à écrire et à calculer. Cette réalité est d’autant plus marquante dans les grandes agglomérations urbaines, telle que la Région de Bruxelles-Capitale. Pour réduire cette problématique de l’analphabétisme, plusieurs associations se sont formées et organisent des cours afin de favoriser l’insertion socio-professionnelle des personnes concernées. A Bruxelles, on retrouve des organismes comme « Lire et écrire », « CVO Lethas » ou encore « Le Collectif Alpha ». Cette dernière institution est la première structure d’alphabétisation créée en Belgique au milieu des années 70 par des militants syndicaux. Depuis, elle organise des cours du jour et du soir pour adultes et chaque année, ce sont plus de 600 élèves qui suivent les cours à Forest, Saint-Gilles ou Molenbeek. Ce Collectif gère également un centre de documentation spécialisé, unique en Belgique francophone.

Nous nous sommes rendus au sein du « Collectif Alpha » de Molenbeek, situé au n° 48 de la rue Piers pour voir le cadre et l’organisation des cours. Première observation, il faut connaître les lieux sinon il est impossible de trouver leur emplacement. En effet, la façade bleue se fond dans le paysage. Une fois le portail d’entrée franchi, nous entrons dans une petite cour intérieure qui donne accès à la porte d’entrée du centre. A l’intérieur, nous arrivons dans un grand salon composé de fauteuils, de chaises et de tables. Le salon est ouvert sur une cuisine et sert également de réfectoire pour le temps de midi. Un grand escalier permet d’accéder à l’étage où sont situés le secrétariat et la majorité des salles de classe.

Le but premier de ce collectif est d’apprendre aux étudiants à lire, à écrire et à parler le français. Mais d’autres activités comme des ateliers pour rédiger des CV et apprendre à se présenter à un entretien d’embauche, des sorties à la bibliothèque, des cours d’informatique… sont organisés le mercredi. Le « Collectif Alpha » joue également un rôle social important dans l’insertion de ses élèves. En effet, la majorité d’entre eux ne parlent pas ou peu le français et sont murés dans le silence. Les cours d’alphabétisation offrent donc une excellente opportunité pour sortir de chez soi et rencontrer du monde.

C’est ce que nous explique Rahma, une belgo-marocaine de 50 ans qui vit à Molenbeek et qui a suivi des cours au Collectif Alpha : « C’est un endroit où il fait bon d’être, tout le monde est souriant et partage ses expériences ». En effet, l’ambiance est bonne et tout le monde se mélange. Les espaces sont grands et le matériel adapté. Rahma souligne également la qualité de l’équipe administrative et pédagogique. Elle a été particulièrement marquée par Patrick, son professeur : « Il est impliqué dans son travail et on sent qu’il aime ce qu’il fait. Il s’adapte au rythme de chacun et arrive à motiver ses étudiants. Lorsqu’un élève réussit un exercice, on peut lire la satisfaction sur son visage ». Patrick Michel est professeur au sein du « Collectif Alpha » depuis plus de dix ans. Il a vu passer un grand nombre d’élèves, mais l’implication de Rahma l’a marqué : « C’est une fille brillante, qui n’a peur de rien et qui sait ce qu’elle veut. Elle avait soif d’apprendre et se donnait les moyens de ses ambitions. Cela ne m’étonne pas qu’elle ait trouvé rapidement un emploi ». Patrick insiste sur le fait que la situation de Rahma est « rare ». En effet, les élèves ayant suivi des cours d’alphabétisation ne sont pas nombreux à trouver un emploi. Les employés sont assez réticents à l’embauche et la volonté de l’étudiant joue pour beaucoup.

Guillaume Esmenard

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *