Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by in 1080 Intégré, Infos en plus

Dans le bureau d’Emmanuelle Goffaux, écrivaine publique de Molenbeek

Dans le bureau d’Emmanuelle Goffaux, écrivaine publique de Molenbeek

Dans son bureau, situé au CPAS de Molenbeek, Emmanuelle Goffaux aide à la rédaction d’écrits officiels et administratifs (formulaires, documents etc). Une des principales demandes concerne l’aide à l’insertion professionnelle et comprend la rédaction de CV, lettres de motivations, et la recherche d’offres en ligne.

« On ne sait pas ce que l’on reçoit, on ne sait pas ce que l’on signe », « quand on voit des mots compliqués, on prend peur », autant de phrases qui reviennent fréquemment dans le bureau de l’écrivaine publique. Si certains savent lire et écrire, ils ont tous en commun la crainte des papiers officiels: peur de faire une erreur, de ne pas comprendre ou d’être incompris. Les demandes d’aides sont multiples lorsqu’on ne maîtrise pas la langue, elles concernent l’emploi, le logement, les problèmes d’argent, l’insertion administrative et sociale, les droits en matière de sécurité sociale et allocations: prestations familiales, assurance soin de santé, handicap, chômage, pension, allocation d’études.. En 2016, le service a reçu 405 visites de la part de personnes de plus de vingt nationalités différentes, reflet de la population éclectique de la commune.

L’aide à l’insertion professionnelle est une des demandes principales adressées au service d’Emmanuelle Goffaux. Écrivaine publique depuis vingt ans, elle constate une discrimination à l’emploi lorsque l’on ne maîtrise pas la langue ou que l’on ne possède pas d’adresse email, la plupart des demandes se faisant sur internet. Dans leur désir d’intégration sociale, l’écrivaine publique endosse le rôle de guide et de soutien,  tout en prenant en compte des difficultés de chacun.

Le long format des étudiants en journalisme de l’ULB, intitulé « Sabir », sera publié prochainement et portera sur le parcours semé d’embûches des analphabètes pour s’intégrer à Molenbeek, mais aussi pour trouver un travail.

 

Clémence Van Egmond

2 Comments

  1. Beau travail!!#

  2. Beau travail!!#

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *