Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by in Infos en plus

Aide sociale, et si on parlait du budget ?

Aide sociale, et si on parlait du budget ?

Dans une commune où la précarité n’est pas inconnue de ses dirigeants, on s’attend à un investissement en aide sociale plus poussé qu’ailleurs, et bien les apparences sont trompeuses.

Décortiquer un budget communal n’est pas chose aisée, lire des chiffres, il faut dire, ça prend du temps. Puis faut-il encore les comprendre. Mais à Molenbeek, deuxième commune la plus pauvre du pays – après vérification, c’est malheureusement vrai –, fait surprenant, là où les dépenses d’investissement sont les moins élevées, c’est en aide sociale et familiale. 1,5% du budget y passe (seulement). De l’autre côté de l’échelle, l’urbanisme et le logement se taillent la plus grosse part du gâteau, 58,3%. Au détriment de l’enseignement (13,4%), de l’éducation populaire et des arts (7,8%), et surtout de l’aide sociale et familiale…

 

Alors si les chiffres sont parfois compliqués à comprendre, il ne faut pas ici être diplômé en statistiques ou mathématiques pour se rendre compte qu’1,5%, eh bien c’est peu, même très peu. Ils parlent d’eux-mêmes…

Mathilde Ridole

1 Comment

  1. Vous l avez dit, la lecture d’un budget se révèle complexe. Pour avoir une lecture globale, il faut prendre en compte les transferts vers des structures para-communales. En effet, en matière d’action sociale, le plus gros acteur est le CPAS qui reçoit une dotation commubale importante. De même, en matière d’aide aux personnes, et d’accompagnement des personnes, la commune a délégué ses missions de cohésion et prevention sociale à la structure para communale L.E.S. qui reçoit également une grande dotation communale. D’autres nuances pourraient aussi être apportées en tenant compte des financements des autres niveaux de pouvoir, de la distinction entre dépenses d’investissement et de fonctionnement… donc oui, la lecture d’un budget est complexe et l on ne peut se limiter a la dénomination des articles budgétaires stricto sensu pour en faire une analyse complète. Même si c’est bon début 😉

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *